Archive by Author

Soirée gustative ethnique : Gyoza bar + Bollynan

26 Avr

Gyoza

mmmhhh cela faisait un moment déjà que je voulais tester ce fameux Gyoza bar que tous les sites vantent tant!

Et bien c’est fait ! Le Gyoza Bar est un petit restaurant (10 places seulement) à la déco très épurée, situé dans le passage des panoramas.

Allez-y tôt sinon vous ferez forcément la queue. Et la serveuse ne vous installera pas tant que vous ne serez pas au complet donc évitez d’être accompagné de retardataires !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Installé sur un bar en bois, en hauteur, autour de la cuisine vous pourrez admirez les cuisinières griller les gyoza tous frais. Pas d’hésitation sur le menu puisqu’il est unique, si ce n’est sur le nombre de gyoza que vous souhaitez: 8 ou 12, ils sont servis accompagnés d’une sauce et d’un bol de soja mariné. Un vrai délice, on ne s’arrêterait pas d’en manger ! Mais la queue qui s’accumule dehors vous fait vite culpabiliser et finalement c’est un diner assez express (à faire avant un ciné par exemple).

Le prix ? vraiment attractif ! Ça donne envie d’en reprendre une fournée.

Courrez-y:

Gyoza Bar
56 passage des Panoramas
75002 Paris
01 44 82 00 62

Ouvert le soir de 18h à 23h. Fermé le dimanche.

Et si en sortant vous n’êtes pas en reste de découvertes culinaires, vous pourrez réaliser une petite marche digestive pour allez dégusteer un bon cheese nan non loin de là chez Bollynan.

Bollynan est un petit restau indien avec des serveurs très sympa ! On fait votre nan devant vous et vous le dégusterez encore fumant tout droit sorti du four: un délice ! Plusieurs type de nan sont proposés: sucré pour le dessert (nutella par exemple), ou bien salé dont le traditionnel cheese nan à 3,50€.

Ayant déjà mangé les gyoza je n’ai pas goûté les autres mets proposés mais je pense y retourner d’ici peu car cela avait l’air très très alléchant ! Épinards cuisinés à l’indienne, lentilles, saumon aux épices, poulet tandori ou Tikka il y a le choix et pour pas très cher: entre 8 et 10€ le plat composé d’une viande ou poisson et de 2 accompagnements au choix.

Bollynan,
12 rue des Petits Carreaux, 75 002 Paris
Tél : 01 45 08 40 51, fermé le dimanche

Enfin, et vous allez me dire que c’est une soirée de grosse mais quand on est gourmande on ne compte pas surtout quand il s’agit du dessert, nous sommes retournées passage des panoramas prendre un dessert royal à « l’arbre à cannelle  » le restau voisin, plus conventionnel, du bar à gyoza mais où les desserts sont on ne peut plus variés si bien qu’on se croit dans Marie Antoinette et qu’on aimerait pouvoir tout goûter.

J’ai choisi la tarte tatin accompagnée de crème fraîche, servi tiède et absolument délicieuse ! (les pommes sont quasiment mise entière et la part est copieuse).

P.S: Vous n’êtes pas obligés de faire les 3 dans la même soirée et vous pouvez sauter la 2ème ou 3ème étape selon votre appétit bien sûr !

Publicités

Visite d’un musée en pyjama possible ?

18 Jan

OUI et même de chez soi !

landing page SPAMM

Pas de file d’attente, pas de type trop grand qui cache le tableau que vous essayez d’apercevoir derrière le sac à dos d’un touriste. Lancé le 15 décembre, le Spamm, « musée des Arts super modernes » ou « Super Art Modern Museum », n’existe qu’en ligne comme les cinquante œuvres qu’il expose, réalisées par des artistes bien réels, eux. Des animations interactives, des vidéos, des gifs et des détournements de sites sont réunis sur un site dont le design est celui du musée d’Art moderne de la ville de Paris.

Comme une gallerie, le Spamm compte conserver toutes les œuvres exposées, avec l’autorisation des artistes, dans une exposition permanente que viendra compléter une exposition provisoire thématisée.

Paroles de Thomas Cheneseau, l’un des fondateurs :

« Nous ne voulons surtout pas faire un site pour le petit monde du web artLe Spamm se veut grand public, il y est facile d’accéder aux créations. De même, nous avons choisi des œuvres majeures mais aussi des œuvres de jeunesse comme un musée de peinture exposerait les études ou les dessins d’un peintre. C’est aussi la vocation d’un musée. »

En bref, si tu aimes le kitsch et le « zarbi », fais-toi plaisir, la visite est gratuite et commence ici !

Mon coup de coeur:



Envie d’histoire ?

26 Oct


Philippe vous accompagne à travers un parcours thématique de votre choix dans les endroits de Paris chargés d’histoire.
Diplômé d’histoire de l’art et  titulaire de la carte de guide interprète régional délivré par le ministère de la culture et du tourisme, les visites sont très riches et appuyées de documents inédits provenant des archives nationales, tout en étant accessibles grâce à des anecdotes historiques et à la touche humoristique mais jamais déplacée de ce guide.Pour la modique somme de 10€ vous ressortirez la tête bien pleine de plus de 2h d’histoire et comme on le dit familièrement: « Vous vous endormirez moins bêtes ! »

Si on avait tous eu des profs d’histoire comme celui-ci croyez moi Louis XIV et Philippe d »Orléans qu’il surnomme « Phiphi et Loulou », n’auraient plus de secret pour nous !

Voici les 2 visites programmée le week-end prochain:

  • SAMEDI 5 NOVEMBRE :

11H et 15H: Des mystères de Paris à la Cour des Miracles : Montorgueil !
Passages secrets ,ruelles et donjon. Légendes et histoires du quartier (un mystérieux
puits d’amour), une loge royale et le 3eme couronnement de la reine. Maison close,
Mme Du Barry, Scaramouche, assassinat d’Henri IV. Rdv: St Eustache côté rue du
Jour. M° Les Halles Prix : 10 €.

  • DIMANCHE 6 NOVEMBRE :

11H et 15H: UNIQUE !! Maisons closes : Mythes et légendes !! Découvrez leur
décors, chambres, salons et salles de bain. Leurs heures de gloires et leur chute…..
anecdotes et révélations inédites. Inoubliable !! Rendez-vous : Grilles du Conseil
d’État. M° Palais Royal. Prix : 10€

Vous trouverez la liste complète des visites ici
Pour réserver il suffit d’envoyer un e-mail à Philippe via le site en renseignant votre nom, le nombre de personnes participants et la visite qui vous intéresse.

Pour ma part j’ai fait celle sur les maisons closes et je n’ai pas été déçue !
P.S: Pour le point de rendez-vous, vous ne pouvez pas louper Philippe, à le voir il nous transporte déjà dans une autre époque ! 

Voyage à travers l’histoire garantie !

Le futur supermarché ?

4 Sep

Paris-Delhi-Bombay au Centre Pompidou

7 Août

Cette exposition, très riche, nous donne un aperçu de l’Inde contemporaine à travers les  oeuvres de près de 50 artistes, indiens et français, dont plus des deux tiers ont réalisé une  production spécifiquement pour ce projet.

Le parcours s’articule autour d’un rond central, au milieu duquel trône une sculpture de  Ravinder Reddy (celle sur l’affiche de l’exposition) qui disperse les visiteurs dans les salles  adjacentes organisées sous six grandes thématiques: la politique, l’urbanisme et  l’environnement, la religion, le foyer, l’identité, l’artisanat.

Cette exposition vous permettra d’ouvrir une première porte sur une culture complexe et vous  donnera peut être et sûrement l’envie d’approfondir les thèmes survolés.

 Conseils:

  •  Prenez l’audioguide car les oeuvres ont beaucoup à dire et les messages quelles incarnent  sont l’un des principaux intérêt de la visite.
  •  Prévoyez plusieurs heures car l’exposition est longue

(Hold me and) Never let me go

13 Mar

Un film sans artifices, simple sans réels rebondissements mais pleins de sentiments et d’émotions comme on n’en fait plus (du moins comme on n’arrive plus à en faire sans en faire trop). Ca fait du bien de voir un film sans effets spéciaux, sans rebondissements abracadabrant, mais un film où les images, la poésie, les discours, et les regards priment.

Difficile de ne pas verser une larme ! C’est beau, émouvant et touchant.

General Idea au musée d’Art moderne

4 Mar

 

Affiche de l'expo

Général idea est un collectif canadien fondé en 1969 à Toronto par 3 artistes (dont 2 sont décédés du sida). Pourquoi un collectif? Pour nier la notion d’auteur individuel et se « libérer de la tyrannie du génie individuel« . Ils bouleversent ainsi la notion d’artiste en tant que génie solitaire grâce à leur identité collective.

Cette expo est la première retrospective de leurs oeuvres: peintures, photos, vidéos, magasines et programme télévisé, au caractère mordant, transgressif et parfois parodique.

Le parcours non chronologique de l’exposition traverse les principales interrogations du trio:

la critique des médias et de la société de consommation, le glamour, le sida (tabou à l’époque), le sexe…

« L’environnement, en Amérique du Nord, est dominé par les mass médias, il n’y a donc plus aucun sentiment de réalité. (…) Notre riposte consiste à bâtir notre propre construction, qui tord et déforme la réalité des médias ».

Nazi milk

Loufoque, provocateur et sarcastique: vous allez adorer !

Pour en savoir bien plus: Prenez le temps de lire les showcards de l’expo,une documentation esthétique ultra-raisonnée conçues par les artistes eux-même, qui expliquent leurs idées et concept. AA Bronson l’un des membres a d’ailleurs reçu les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres le 10 Février dernier par le gouvernement français, à l’Ambassade du Canada.

Playing Doctor

Infos pratiques:

Haute Culture, General Idea, Une rétrospective, 1969-1994, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson, 75116 Paris, 01 53 67 40 00
tous les jours sauf lundi et jours fériés
du mardi au dimanche: 10h-18h
nocturne le jeudi: 10h-22h
Tarifs: 7€ / 5€ / 3,5€ ( pour les étudiants)
du 11 février au 30 avril 2011