Tartinade

12 Juil

Pistou+tapenade=pistounade

Si je dois l’admettre, cette recette proposée par l’homme et suggérée par un collègue était en droit d’entretenir toute ma suspicion ! Mais ce petit mélange se marie aussi bien dans les plats que sur les tartines grillées de l’été et a le bon goût des olives et la douceur du pesto.

La recette

Mixez 40g d’olives noires, 40g d’olives vertes, 40g de câpres au sel dessalées, 40g de tomates séchées, 1 c à s d’origan séché, 1 poignée de basilic, 2 poignées de persil plat frais et mixer avec 10 cl d’huile d’olive.

Vous sentez ? On dirait presque l’été…

En cuisine, vous pouvez le servir sur des pâtes farcies aux légumes comme ci-dessous (encore une idée qui ne vient pas de moi).

 

Publicités

Pain perdu façon pina colada

10 Juin

Voilà une recette que j’ai trouvé dans un Elle du mois dernier, sympathique et originale pour faire venir l’été, qui revisite le pain perdu régressif à la sauce pina colada !

Pour deux personnes, il vous faut :

– 4 tranches de brioche,

– 15 cl de lait de coco,

– un verre de jus d’ananas,

– 1 oeuf

– de la noix de coco râpée,

– de la glace au citron,

– du beurre.

Battez l’œuf avec le lait de coco et le jus d’ananas dans un récipient (si vous aimez les desserts plutôt sucrés, rajoutez un peu de sucre dans ce mélange). Trempez les tranches de brioche dans le mélange et mettre à dorer dans une poêle où vous aurez préalablement fait fondre une noix de beurre.

Disposez dans des assiettes, saupoudrez de noix de coco râpée et servez avec de la glace au citron; bonne dégustation !

Salade estivale

3 Juin

J’ai une envie de raconter des salades…Mais celle-là elle est craquante !

Pour ce faire, il vous faut pour deux personnes :

– une sucrine

– une grosse poignée de cerneaux de noix (vous pouvez aussi mettre des noix de pécan)

– un pamplemousse

– du miel

– de l’huile d’olive

– sel, poivre

Préparez une vinaigrette en remplaçant le vinaigre par du miel.

Pelez le pamplemousse et découpez le en quartiers et en faisant attention à bien enlever les peaux.

Lavez et coupez la salade en petits tronçons et mettez tous les ingrédients dans le saladier, une salade super pour l’été !

So bon, le saumon

14 Mai

Après le fastfood à la maison, puisez dans vos souvenirs de dimanches passés en zones commerciales chez un designer suédois…vous y êtes : le saumon mariné (ou le hot dog vous me direz)!

J’ai trouvé cette recette en feuilletant le Elle à Table spécial printemps, qui n’est déjà plus en kiosque, et sur conseil maternel, l’ai testée.

Quel délice : une recette super facile et qui en jette !

Pour 6 personnes, il vous faut :

  • 800 gr de saumon frais sans peau ni arêtes (prenez des morceaux plutôt épais). Si peau il y a et que vous ne savez pas trop comment l’enlever, surtout demandez le à votre poissonnier !
  • 100 gr de sel
  •  100 gr de sucre
  • 1 bouquet d’aneth
  • 1 bouquet de basilic
  • Du poivre (préférez le blanc pour le poisson)

Réalisation

Rincez les herbes, séchez-les et mixez-les avec le sel, le sucre et du poivre deux secondes pour obtenir un sable vert.

Disposez dans un plat creux la moitié du mélange dans le fond, puis posez le poisson dessus. Recouvrez le saumon avec ce qu’il reste. Si le plat est trop petit, débrouillez-vous pour qu’il y ait des herbes tout autour du poisson au  moins. Couvrez d’un film plastique et mettez au frais 12h.

Quand vous le sortirez, la chair du poisson aura durci et pris un aspect confit. Enlevez les herbes (vous pouvez les jeter) et rincez le saumon sous l’eau, avant de l’éponger avec du sopalin. Découpez le saumon en tranches fines, il se conserve très bien plusieurs jours au frigo.

Il se déguste essentiellement comme du saumon fumé (sur des toasts avec quelques gouttes de citron, en salade, dans un bägel comme j’ai fait ci-dessous, etc.)  mais il a infiniment plus de goût.

Bon appétit !

Pas de bras, pas de nuggets !

7 Mai

Aujourd’hui j’aimerais partager avec vous une recette dénichée sur un super blog (http://trucsdefood.fr) : des nuggets ! C’est parti…

Ingrédients

3 beaux filets de poulet (1 filet = 8 nuggets)
10 petits pains suédois au blé complet
3 œufs
50gr de farine
20gr de noisettes en poudre
2 cuillères à soupe de graines de sésame
1 cuillère à café d’ail en poudre
sel, huile d’olive (pitié, pas de poivre, il perd son goût en cuisant)

Au niveau de la préparation, il vous faut broyer les petits pains avec la poudre de noisette, le sésame et du sel. Personnellement, je n’avais pas de noisette, donc j’y ai mis du romarin et un peu de poudre d’amandes (ça ne rajoutait pas grand chose). Un seul mot : faites vous plaisir sur la panure : les fruits secs (noisettes, noix de cajou, amande) grillés et broyés ont beaucoup de goût, du piment si vous voulez, on ose tout.

Ensuite cassez et battez un œuf en omelette, disposez de la farine dans un bol. Découpez les blancs de la taille de nuggets et passez les dans la farine, puis dans l’œuf, puis dans la panure, mettre de côté. Faites chauffer une poêle avec de l’huile d’olive sur feu moyen. Quand l’huile commence à fumer doucement et avant qu’elle ne brûle, disposez les nuggets. La cuisson est courte: rapidement sur chaque face, qu’ils prennent une jolie teinte dorée. Poser sur du papier absorbant pour éviter que les nuggets ne soient trop gras.

Ensuite si vous souhaitez congeler vos nuggets, c’est le moment ! Sinon faites chauffer votre four à 180°C et quand il est chaud, enfournez les nuggets 8 min, c’est prêt ! La cuisson au four permet de terminer de cuire le poulet en douceur sans griller plus ses contours. Un conseil : servez avec une bonne sauce tomate et une salade de roquette.

Bonne dégustation les amis !

Soirée gustative ethnique : Gyoza bar + Bollynan

26 Avr

Gyoza

mmmhhh cela faisait un moment déjà que je voulais tester ce fameux Gyoza bar que tous les sites vantent tant!

Et bien c’est fait ! Le Gyoza Bar est un petit restaurant (10 places seulement) à la déco très épurée, situé dans le passage des panoramas.

Allez-y tôt sinon vous ferez forcément la queue. Et la serveuse ne vous installera pas tant que vous ne serez pas au complet donc évitez d’être accompagné de retardataires !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Installé sur un bar en bois, en hauteur, autour de la cuisine vous pourrez admirez les cuisinières griller les gyoza tous frais. Pas d’hésitation sur le menu puisqu’il est unique, si ce n’est sur le nombre de gyoza que vous souhaitez: 8 ou 12, ils sont servis accompagnés d’une sauce et d’un bol de soja mariné. Un vrai délice, on ne s’arrêterait pas d’en manger ! Mais la queue qui s’accumule dehors vous fait vite culpabiliser et finalement c’est un diner assez express (à faire avant un ciné par exemple).

Le prix ? vraiment attractif ! Ça donne envie d’en reprendre une fournée.

Courrez-y:

Gyoza Bar
56 passage des Panoramas
75002 Paris
01 44 82 00 62

Ouvert le soir de 18h à 23h. Fermé le dimanche.

Et si en sortant vous n’êtes pas en reste de découvertes culinaires, vous pourrez réaliser une petite marche digestive pour allez dégusteer un bon cheese nan non loin de là chez Bollynan.

Bollynan est un petit restau indien avec des serveurs très sympa ! On fait votre nan devant vous et vous le dégusterez encore fumant tout droit sorti du four: un délice ! Plusieurs type de nan sont proposés: sucré pour le dessert (nutella par exemple), ou bien salé dont le traditionnel cheese nan à 3,50€.

Ayant déjà mangé les gyoza je n’ai pas goûté les autres mets proposés mais je pense y retourner d’ici peu car cela avait l’air très très alléchant ! Épinards cuisinés à l’indienne, lentilles, saumon aux épices, poulet tandori ou Tikka il y a le choix et pour pas très cher: entre 8 et 10€ le plat composé d’une viande ou poisson et de 2 accompagnements au choix.

Bollynan,
12 rue des Petits Carreaux, 75 002 Paris
Tél : 01 45 08 40 51, fermé le dimanche

Enfin, et vous allez me dire que c’est une soirée de grosse mais quand on est gourmande on ne compte pas surtout quand il s’agit du dessert, nous sommes retournées passage des panoramas prendre un dessert royal à « l’arbre à cannelle  » le restau voisin, plus conventionnel, du bar à gyoza mais où les desserts sont on ne peut plus variés si bien qu’on se croit dans Marie Antoinette et qu’on aimerait pouvoir tout goûter.

J’ai choisi la tarte tatin accompagnée de crème fraîche, servi tiède et absolument délicieuse ! (les pommes sont quasiment mise entière et la part est copieuse).

P.S: Vous n’êtes pas obligés de faire les 3 dans la même soirée et vous pouvez sauter la 2ème ou 3ème étape selon votre appétit bien sûr !

Visite d’un musée en pyjama possible ?

18 Jan

OUI et même de chez soi !

landing page SPAMM

Pas de file d’attente, pas de type trop grand qui cache le tableau que vous essayez d’apercevoir derrière le sac à dos d’un touriste. Lancé le 15 décembre, le Spamm, « musée des Arts super modernes » ou « Super Art Modern Museum », n’existe qu’en ligne comme les cinquante œuvres qu’il expose, réalisées par des artistes bien réels, eux. Des animations interactives, des vidéos, des gifs et des détournements de sites sont réunis sur un site dont le design est celui du musée d’Art moderne de la ville de Paris.

Comme une gallerie, le Spamm compte conserver toutes les œuvres exposées, avec l’autorisation des artistes, dans une exposition permanente que viendra compléter une exposition provisoire thématisée.

Paroles de Thomas Cheneseau, l’un des fondateurs :

« Nous ne voulons surtout pas faire un site pour le petit monde du web artLe Spamm se veut grand public, il y est facile d’accéder aux créations. De même, nous avons choisi des œuvres majeures mais aussi des œuvres de jeunesse comme un musée de peinture exposerait les études ou les dessins d’un peintre. C’est aussi la vocation d’un musée. »

En bref, si tu aimes le kitsch et le « zarbi », fais-toi plaisir, la visite est gratuite et commence ici !

Mon coup de coeur:



Chinez à Paris

21 Nov

Vous pensiez que les brocantes, c’était fini pour l’année ? Et bien non ! Et celle qui reste n’est pas des moindres.

Rendez-vous donc du côté de la rue de Bretagne dès ce vendredi à l’aube jusqu’au dimanche 18h. La brocante occupe plus exactement la rue de Bretagne, l’espace autour du Carreau du Temple, les rues Dupetit-Thouars et voies adjacentes.

L’occasion d’aller déjeuner au marché des enfants rouges ou de prendre le thé au Rose Bakery !

Métro : Filles du Calvaire, Saint Sébastien Froissart, Arts et Métiers ou Temple

Combat entre pois légers

21 Nov

Petit mot : petite recette trouvée sur le site de elle aujourd’hui ! Comme j’avais quasi tout sous la main (je n’ai pas mis de cresson et j’ai mis du sésame à la place du Tahin), je l’ai réalisé en vitesse : un délice de pois cassés !

Purée verte de pois cassés
Rincez 200g de pois cassés. Faites cuire 20 mn à la Cocotte-Minute avec 1 dl d’eau (ou 1h à partir de l’ébullition avec 6 fois le volume d’eau). Rincez 50g de feuilles de cresson + 50g de pousses d’épinards (j’en ai mis un peu plus, c’est bon les épinards). Mixez pois cassés égouttés + cresson + épinards + 2 c. à soupe de sauce soja + 2 c. à soupe de tahin + 1 gousse d’ail + sel + poivre + 5cl d’eau. A déguster sur des tranches de pain complet grillées.            

Hussein Chalayan, J-40

4 Nov

Dans la série « Je voulais vous en parler mais j’ai pas eu le temps » : l’exposition Hussein Chalayan au musée des Arts décoratifs (102, rue de Rivoli, métro Palais Royal, Musée du Louvre).

Si la mode vous intéresse et que vous vous sentez à l’aise dans les expositions qui ressemblent moins à des rétrospectives historiques qu’à une exploration de la modernité, cette exposition devrait vous plaire (sinon passez votre chemin). Cette exposition chronologique retrace de manière quasi exhaustive les travaux réalisés par Hussein Chalayan. Très construite et bien réalisée (alternance entre éléments statiques et dynamiques), cette exposition vous permettra de comprendre l’oeuvre de ce designer exceptionnel.

Hussein Chalayan est un designer de mode chypriote qui est sorti en 1993 de la Central St Martins de Londres. Cette exposition sera l’occasion de comprendre son travail, même si je vous conseille de regarder d’abord cette vidéo :

Horaires du musée des arts décoratifs :

Tarif : gratuit pour les moins de 26 ans, 10,60€ sinon

Durée de l’exposition : 2h environ

NB : N’oubliez SURTOUT PAS le fascicule à droite quand vous rentrez dans l’exposition sans lequel vous ne comprendrez rien

Un livre, un jour : le coeur cousu

2 Nov

Il a déjà bien longtemps que je voulais partager ce livre lu cet été : une véritable merveille, ils sont rares les romans qu’on avale à cette vitesse. L’histoire se passe en Espagne au début du siècle précédent, on baigne dans une ambiance chaude et ensoleillée, tendue et féminine…bref, je ne vous en dirai par plus, lisez !

Ca sent le cramé et alors ?

1 Nov

Vous souvenez-vous des exercices d’alertes incendies que nous avions l’habitude de faire en primaire? Déjà la première chose à laquelle les névrosé(e)s pensaient était leurs clefs ! Et si nous répétions l’expérience mais cette fois-ci avec votre Home Sweet Home…

Voici le défi que nous lance Foster Huntington dans « The Burning House Project ». Le phénomène est parti de là :

Name: Foster Huntington

Location: New York City

Occupation: Fashion

Websitehttp://restlesstransplant.blogspot.com/

List:

  • My Grandfather’s Explorer Scout Shirt
  • Naked and Famous Jeans
  • Zeiss 35mm f/2
  • Nike SFB boots
  • Ralph Lauren Alligator Belt
  • Leatherman Wave Black
  • One basalt rock from the Columbia River Gorge
  • One shell from Nicaragua
  • Three shells and one stone from the Maine    coast

  • 45 RPM Orange Bandanna
  • Vintage Woolrich Horse skin hunting gloves
  • LaCie Rugged External Hard Drive (all of my photos and image research)
  • Rolex Submariner Date with Zulu Ballistic Nylon Band
  • Oakley Razor Blades
  • Ernest Thompson Seaton, “Two Little Savages” (well worth a read)
  • iPhone 4
  • Not Pictures
  • Canon 5D Mark II
  • Sigma 50mm f/1.4

En mai dernier, Foster Huntington publie cette photo, qui va s’avérer être la première d’une longue série.

En effet, le concept a tellement plu qu’il décide de mettre en place un blog et de vous inviter à dévoiler vos trésors, ceux que vous n’abandonneriez sous aucun prétexte. Plus concrètement, vous été invité à partager une photo qui fige votre « essentiel ». Une liste descriptive avec une pointe d’humour garantira un bel effet.

Le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur et comme vous pouvez le constater les photos arrivent du monde entier et de tout horizon.

A votre tour ! Et ne nous faites pas croire que tout ce qui vous importe est estampillé du logo à la pomme croquée ; alors du nerf creusez plus profond.

Ne soyez pas utopiste mais juste réaliste, croyez-vous vraiment que vous aurez le temps de prendre votre disque dur, vos clefs (mais pourquoi faire puisqu’on vous dit qu’elle brûle votre maison) ou encore votre appareil à raclette? 

Je vous laisse, j’ai une liste sur le feu ! 

Pour décrocher, au moins, un sourire par jour : http://theburninghouse.com/

Pour suivre Foster Huntington tout au long de son American road trip : http://www.arestlesstransplant.com/2011/

Envie d’histoire ?

26 Oct


Philippe vous accompagne à travers un parcours thématique de votre choix dans les endroits de Paris chargés d’histoire.
Diplômé d’histoire de l’art et  titulaire de la carte de guide interprète régional délivré par le ministère de la culture et du tourisme, les visites sont très riches et appuyées de documents inédits provenant des archives nationales, tout en étant accessibles grâce à des anecdotes historiques et à la touche humoristique mais jamais déplacée de ce guide.Pour la modique somme de 10€ vous ressortirez la tête bien pleine de plus de 2h d’histoire et comme on le dit familièrement: « Vous vous endormirez moins bêtes ! »

Si on avait tous eu des profs d’histoire comme celui-ci croyez moi Louis XIV et Philippe d »Orléans qu’il surnomme « Phiphi et Loulou », n’auraient plus de secret pour nous !

Voici les 2 visites programmée le week-end prochain:

  • SAMEDI 5 NOVEMBRE :

11H et 15H: Des mystères de Paris à la Cour des Miracles : Montorgueil !
Passages secrets ,ruelles et donjon. Légendes et histoires du quartier (un mystérieux
puits d’amour), une loge royale et le 3eme couronnement de la reine. Maison close,
Mme Du Barry, Scaramouche, assassinat d’Henri IV. Rdv: St Eustache côté rue du
Jour. M° Les Halles Prix : 10 €.

  • DIMANCHE 6 NOVEMBRE :

11H et 15H: UNIQUE !! Maisons closes : Mythes et légendes !! Découvrez leur
décors, chambres, salons et salles de bain. Leurs heures de gloires et leur chute…..
anecdotes et révélations inédites. Inoubliable !! Rendez-vous : Grilles du Conseil
d’État. M° Palais Royal. Prix : 10€

Vous trouverez la liste complète des visites ici
Pour réserver il suffit d’envoyer un e-mail à Philippe via le site en renseignant votre nom, le nombre de personnes participants et la visite qui vous intéresse.

Pour ma part j’ai fait celle sur les maisons closes et je n’ai pas été déçue !
P.S: Pour le point de rendez-vous, vous ne pouvez pas louper Philippe, à le voir il nous transporte déjà dans une autre époque ! 

Voyage à travers l’histoire garantie !

Dans leur dressing…

14 Oct

Ce week-end c’est la dernière édition de « Viens dans mon dressing », la fameuse vente de fringues de seconde main qui fait führer depuis quelques années maintenant (comprenez « qui mène la danse »).

Faut-il y aller, ne pas y aller ? Ayant pratiqué ce genre d’évènements plusieurs fois, quelques petits conseils…

Un petit mot sur l’ambiance d’abord : viensdansmondressing est devenu un incontournable et c’est, il faut bien l’admettre que l’ambiance y est sympathique. Les vendeuses et les copines papotent sur un fond musical et si votre ventre gargouille quelque peu vous trouverez toujours quelque nourriture subtile pour vous combler. A noter que la vente présente à la fois des stands d’accessoires de créatrices (à noter la présence de Mademoiselle S le dimanche avec sa nouvelle collection Mayan Remedy), des stands de bradeuses et des stands de produis cosmétiques.

Depuis les deux premières ventes, le prix des fringues a clairement augmenté et certaines bradeuses, passez-moi l’expression, ne se sentent plus pisser et ne comptez pas négocier. Finis les accessoires et t-shirts à 1€, il vous faudra débourser un peu plus…mais cela va aussi avec la qualité des pièces qui ne va qu’en augmentant ! Enfin, contrairement aux soldes où vous ne trouvez jamais votre pointure ou votre taille si vous faites une taille standard, cette vente sera votre bonheur !

Y aller tôt : l’évènement connaissant un succès croissant, si vous voulez trouver une perle, il vous faudra vous y rendre à l’ouverture ou presque ! Les bradeuses changent chaque jour donc vous pouvez y aller les deux jours (vous paierez deux fois bien sûr) et trouver des choses nouvelles.

Prévoir une tenue de guerre : même si l’évènement ressemble à un poulailler et que la pudeur dans ce boudoir ne semble pas être de mise, il vaut mieux prévoir une tenue de combat : une jupe, des collants, des ballerines et un débardeur. Vous pourrez comme ça enfiler nonchalamment et aux yeux de tous des dizaines de pièces !

Prévoir chéquier et/ou liquide (pas de CB) : tout dépend de votre profil. Si vous êtes du genre à craquer un peu violemment, je vous conseille de retirer la somme à ne pas dépasser avant d’y aller… En revanche, si vous êtes raisonnable et pragmatique, votre chéquier et un peu de liquide pour les petites pièces suffiront (certaines bradeuses peuvent vous demande une pièce d’identité si vous réglez par chèque)…ce qui pourra éviter le « il-faut-que-je-dépense-tout-ce-que-j’ai ».

Informations pratiques

Samedi  15 et dimanche 16 octobre

8, rue Valois

75001 Paris

M° Palais Royal / Bourse

3€ l’entrée

Horaires : de 11h30 à 19h30

Objectif lune

6 Oct

Si comme moi, vous n’étiez pas sortis depuis longtemps du côté de Bastille, que vous en aviez marre des bars trop bondés, trop chers ou parfois trop hype…j’ai peut être trouvé une solution.
Objectif lune !
Situé 19 rue de la Roquette, ce bar a un énorme avantage : ses prix. Je vous prie de bien vouloir profiter de l’happy hour de 18h à 20h avec ses pintes de bière à 3€ et ses cocktails à 3,80€, à vous les mojitos !
Le bar offre une dizaine de tabourés réunis autour de six ou sept tables donc mieux vaut-il s’y rendre tôt si vous être nombreux.

Le futur supermarché ?

4 Sep

Paris-Delhi-Bombay au Centre Pompidou

7 Août

Cette exposition, très riche, nous donne un aperçu de l’Inde contemporaine à travers les  oeuvres de près de 50 artistes, indiens et français, dont plus des deux tiers ont réalisé une  production spécifiquement pour ce projet.

Le parcours s’articule autour d’un rond central, au milieu duquel trône une sculpture de  Ravinder Reddy (celle sur l’affiche de l’exposition) qui disperse les visiteurs dans les salles  adjacentes organisées sous six grandes thématiques: la politique, l’urbanisme et  l’environnement, la religion, le foyer, l’identité, l’artisanat.

Cette exposition vous permettra d’ouvrir une première porte sur une culture complexe et vous  donnera peut être et sûrement l’envie d’approfondir les thèmes survolés.

 Conseils:

  •  Prenez l’audioguide car les oeuvres ont beaucoup à dire et les messages quelles incarnent  sont l’un des principaux intérêt de la visite.
  •  Prévoyez plusieurs heures car l’exposition est longue

(Hold me and) Never let me go

13 Mar

Un film sans artifices, simple sans réels rebondissements mais pleins de sentiments et d’émotions comme on n’en fait plus (du moins comme on n’arrive plus à en faire sans en faire trop). Ca fait du bien de voir un film sans effets spéciaux, sans rebondissements abracadabrant, mais un film où les images, la poésie, les discours, et les regards priment.

Difficile de ne pas verser une larme ! C’est beau, émouvant et touchant.

General Idea au musée d’Art moderne

4 Mar

 

Affiche de l'expo

Général idea est un collectif canadien fondé en 1969 à Toronto par 3 artistes (dont 2 sont décédés du sida). Pourquoi un collectif? Pour nier la notion d’auteur individuel et se « libérer de la tyrannie du génie individuel« . Ils bouleversent ainsi la notion d’artiste en tant que génie solitaire grâce à leur identité collective.

Cette expo est la première retrospective de leurs oeuvres: peintures, photos, vidéos, magasines et programme télévisé, au caractère mordant, transgressif et parfois parodique.

Le parcours non chronologique de l’exposition traverse les principales interrogations du trio:

la critique des médias et de la société de consommation, le glamour, le sida (tabou à l’époque), le sexe…

« L’environnement, en Amérique du Nord, est dominé par les mass médias, il n’y a donc plus aucun sentiment de réalité. (…) Notre riposte consiste à bâtir notre propre construction, qui tord et déforme la réalité des médias ».

Nazi milk

Loufoque, provocateur et sarcastique: vous allez adorer !

Pour en savoir bien plus: Prenez le temps de lire les showcards de l’expo,une documentation esthétique ultra-raisonnée conçues par les artistes eux-même, qui expliquent leurs idées et concept. AA Bronson l’un des membres a d’ailleurs reçu les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres le 10 Février dernier par le gouvernement français, à l’Ambassade du Canada.

Playing Doctor

Infos pratiques:

Haute Culture, General Idea, Une rétrospective, 1969-1994, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson, 75116 Paris, 01 53 67 40 00
tous les jours sauf lundi et jours fériés
du mardi au dimanche: 10h-18h
nocturne le jeudi: 10h-22h
Tarifs: 7€ / 5€ / 3,5€ ( pour les étudiants)
du 11 février au 30 avril 2011

Dead drops, drôles de clés!

27 Fév

Le Dead drops est un nouveau moyen de partager des données en investissant la rue comme lieu d’échange. Comme des bouteilles jetées à la mer,  les clés USB sont cimentées dans des murs, poteaux ou arbres de l’espace public, accessibles à tous. Chacun peut ensuite y déposer ou récupérer des données de manière anonyme en connectant son ordinateur portable.

Les dead drops étaient utilisées au départ par les services secrets pour l’échange de données sensibles et signifient littéralement « boîte aux lettres morte ».  A l’origine, il s’agit du projet de l’artiste allemand, Aram Bartholl, lancé en Octobre 2010.
En résidence à New York , il a installé sa première clé USB à Brooklyn. Après cinq clés essaimées dans différents lieux de la ville, le concept s’est répandu mondialement et les clés clandestines atteignent bientôt le nombre de 300 !
La rue devient  la nouvelle plateforme de partage et de connexion entre inconnus. En se dispensant de connexion Internet, le concept permet d’éviter le contrôle de la « cyberpolice » sur l’échange de données.

A Paris, une dizaine sont recensées mais certaines saccagées: Au parc Monceau l’embout de la clé a disparu, sur la passerelle des Arts elle a été vandalisée(impossible de télécharger les données), sur l’Ile de la cité: rouillée par la météo…. Sur celles qui fonctionnent on peut trouver: des fichiers musicaux: sonates pour piano de Beethoven,compilation de jazz, mix rock… des photos, des films, magasines: numéros de Delicious paper…etc.

Servez vous et partagez une partie de vous même !

Voici le mode d’emploi pour créer sa dead drop , il ne vous reste plus qu’à envoyer son adresse géographique au site ensuite pour qu’il la recense.

Vous trouverez la carte des dead drops dans le monde ici.

Le métro musicien

6 Fév

Drôle de concept ! Mais pas inintéressant : Alexander Chen, un développeur et musicien de Brooklyn, utilise un plan du métro et les déplacements des différentes rames en temps réel grâce à du HTML5/Javascript, pour créer une pièce musicale et visuelle ou les lignes « vibrent » comme les cordes d’un violoncelle. Le résultat est aussi bien visuel et esthétique que sonore.

De la réalité augmentée dans nos magazines

10 Déc

La réalité augmenté investit la presse écrite.On peut imaginer le potentiel de cette nouveauté tant au niveau éditorial que publicitaire d’ailleurs.